----------

Lyon, le 30 mars 2012

-
Plages-
-
Nouvelle, publiée chez la GRANDE MOGNOTERIE
-
       " Heureusement qu’il y a la plage ! Gwenn Traezhenn est mon royaume, mon refuge, mon univers. Non qu’elle m’appartienne, les plages sont du domaine public comme chacun sait, mais la belle saison achevée, plus personne n’y vient ! Alors j’y ai élu domicile…

Bien que Gwenn Traezhenn soit devenue mon territoire, n’imaginez surtout pas que je l’aménage à ma façon. Ce serait même plutôt le contraire : c’est la plage qui me façonne à son image. 

Dans mes yeux gris-bleu
un océan de vagues -
marées, pluies et vents

A l’école, on me traite de sauvageonne… Il est vrai que je m’enfuis souvent de la maison. Sûr que cela n’arrange pas l’atmosphère qui y règne, mais je n’y suis pour rien. Sûr aussi que passer une nuit sur une plage ne présente pas bien : à l’heure de la rentrée, le matin, mes vêtements sont froissés, mes poches et mes ourlets lourds de sable, je sens l’iode et le varech et mes cheveux pénétrés d’embruns s’enroulent en boucles indisciplinées. Mon cartable est parfois si humide que les pages de mes cahiers et de mes livres sont tachés d’auréoles et gondolent. Mes professeurs n’apprécient guère..."

Pour lire la suite, cliquer ICI !

Gwenn Traezhenn signifie Plage blanche en breton.

Tous mes remerciements à Pierre Peron qui m'a généreusement donné vocabulaire, traductions et conseils concernant la langue bretonne.
-
-
-

Aucun commentaire: